Menus restaurant scolaire
Portail Familles
Associations Planning locations
Betterstreet Faire un signalement Pluméliau - Bieuzy
Horaires
Formulaires en ligne
état civil
Démarches administratives
PAYFiP paiement en ligne
Carte intéractive
Publications
Agenda
Votre avis nous intéresse !

Les landes du Crano

Les landes du Crano

Les Landes du Crano est le plus grand site classé en ZNIEFF (zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique) de toute la vallée du Blavet (130 ha).
Aujourd’hui, les landes sont des paysages à forte valeur environnementale en régression à l’échelle européenne. La lande est par ailleurs un milieu identitaire et historique des paysages bretons.
Les landes intérieures sont des paysages semi-naturels ayant par un sol peu profond, pauvre et acide, difficile à cultiver. Les espèces végétales typiques sont notamment l’ajonc, la bruyère et la callune. Elles abritent également des espèces animales particulières. La linotte mélodieuse, la tourterelle des bois et le bruant jaune sont des oiseaux d’intérêt patrimonial, typiques des landes et présents au Crano.

L’Aeschne-velue printanière

L’Aeschne-velue printanière est une libellule peu commune

en Bretagne qui utilise les landes du Crano comme terrain de chasse.

La nuit...

La nuit, les Landes deviennent également le terrain de chasse des chauves-souris. On y retrouve quatre espèces : la pipistrelle commune, la pipistrelle de Kuhl, la sérotine commune et le murin de Natterer.

Dès que la végétation n’est pas trop haute, ces landes étant situées sur un point élevé, on découvre des points de vue remarquables sur la vallée du Blavet, sur la campagne environnante ainsi que sur la chapelle de Saint Nicodème.

L’intérêt pédagogique du site est important et se base sur une grande diversité de thèmes à découvrir : la géologie et son influence sur le paysage et sur la flore ; la flore des landes et des bois ; les invertébrés des prairies et des landes (insectes, mollusques…) ; les oiseaux des landes et des bois ; l’histoire de l’exploitation traditionnelle des landes, paysage créé et entretenu par les paysans depuis le moyen-âge ; les différentes tentatives de valorisation à partir du XIXe siècle ; l’évolution des paysages ruraux en Bretagne au XXe siècle ; l’histoire de la canalisation du Blavet ; la gestion et la restauration des milieux pour préserver le paysage et la biodiversité.

Autrefois, les landes étaient exploitées par la paysannerie  bretonne, en faisant paître leurs animaux, ou en la fauchant pour apporter de la litière à leur bétail. Sans entretien, ce paysage se ferme et disparaît au profit de boisements, perdant par la même occasion sa valeur paysagère et patrimoniale.

Jusqu’en 2010, les Landes du Crano étaient des propriétés privées. Face à différents projets qui auraient pu détruire ce site remarquable, le conseil municipal de Bieuzy a décidé d’acheter l’ensemble de cette lande, sous l’impulsion de son ancien Maire, Léon Quilléré. En vue de protéger le site et de l’ouvrir au public, le Conseil départemental du Morbihan s’est porté acquéreur de la grande majorité du site, le reste étant acquis par la Fondation pour la protection des habitats (financée exclusivement par les chasseurs), Centre Morbihan Communauté et la commune de Pluméliau-Bieuzy.

L’association Bretagne Vivante a rédigé un plan de gestion en 2013 afin de restaurer la lande et le cortège d’espèces associées.

Depuis de nombreuses années, les chasseurs de Bieuzy s’impliquent dans l’entretien des nombreux sentiers de randonnée qui parcourent la lande. Il y a une dizaine d’années, la lande abritait l’une des plus belles populations de Lapin de garenne du canton. Depuis quatre ans, l’association de chasse de Bieuzy aidée par la Fédération départementale des chasseurs a lancé un vaste plan de réimplantation du lapin sur les Landes du Crano.

Lors d’une première réunion de travail en juin 2020, la Fédération départementale des chasseurs a été désignée gestionnaire du site. Les différentes actions de restauration à mettre en œuvre ont été validées lors du comité de pilotage rassemblant les propriétaires et les acteurs/usagers locaux (chasseurs, randonneurs, centre équestre). Par ailleurs, une stagiaire de l’UBS de Lorient a réalisé une grande enquête auprès des riverains afin de connaître les usages passés, en découlera des propositions d’entretien. Les travaux ont démarré dès l’été 2020 avec  le roulage des fougères afin de les épuiser pour les faire en partie disparaitre, et petit à petit. De même la lande dégradée a été fauchée et exportée en novembre dernier pour favoriser sa repousse sous une forme typique (ajonc, bruyère, graminées). Au cours de l’hiver 2020/2021, des coupes de bois seront réalisées, notamment la plantation de sapins Douglas appartenant à la commune. Des arbres isolés seront également valorisés par des particuliers riverains qui ont signé une convention d’affouage en mairie (10 conventions signées pour cette première année).

La réalisation du plan de gestion (validé pour 4 ans) est financée par les différents propriétaires publics, aidés d’une subvention de l’Office Français pour la Biodiversité, dans le cadre d’n financement “Eco-contribution”.

Une visite en octobre dernier a regroupé quelques habitants de la commune. Une nouvelle sera organisée au printemps pour faire le point sur les différents travaux menés et prévus tout en redécouvrant le paysage fleuri des Landes du Crano.

UN COMMENTAIRE SUR CETTE PAGE ?

  • Un commentaire sur cette page ? Le formulaire à suivre vous permettra de signaler une anomalie dans le contenu, de suggérer une modification ou tout simplement de féliciter sur le contenu. Merci d'être acteur !
Partagez cette page sur