Menus restaurant scolaire
Portail Familles
Associations Planning locations
Betterstreet Faire un signalement Pluméliau - Bieuzy
Horaires
Formulaires en ligne
état civil
Démarches administratives
PAYFiP paiement en ligne
Carte intéractive
Publications
Agenda
Votre avis nous intéresse !

Epidémie de peste noire dans les années 1630

Hervé OFFREDO / 17ème siècle Publié le 18/10/2020

Préface

Cette année nous sommes surpris par la pandémie de la Covid 19… mais il y a eu, dans le passé d’autres graves vagues de maladie qui ont décimé la population et les familles de nos ayeux… en particulier la dernière épidémie de peste noire vers 1630 qui a ravagé notre région. Hélas peu de registres paroissiaux nous sont parvenus jusqu’à ce jour, en tous les cas c’est encore plus vrai pour les registres de sépultures.  Il n’y a rien pour Pluméliau et peu pour Bieuzy… grâce à un prêtre : Missire Yves Le Beller.

 

Les registres de Bieuzy ont ceci de particulier des 1630 et vers le milieu du XVIIème siècle d’être écrit par mon vieil oncle Missire Yves Le Beller qui a fait sa prêtrise à Quimper et serait passé par Coutances avant de revenir aux sources.  Le registres des baptêmes de Bieuzy de l’époque est en fait le journal de sa famille, son livre d’heures…on y voit des baptêmes, des mariages et des sépultures…seulement de sa famille ou quand il est parrain !!! Et par chance le descriptif du décès de ses parents, mes ayeux …

Les indices du registre paroissial de Bieuzy les Eaux

Premières notes

 Après la présentation de son cursus, Missire Yves Le Beller commence ses écritures …

“ La peste pris au Divid, le quatriesme d’april 1630 et mourut la femme de Jean Jegado et Guyon Le Tiec, frère de la ditte femme de Jegado, tomba malade le vingt quatriesme du mois d’April et mouru le vingt-six …

Et tomba malade Mathurine Le Corronc fille Charles Le Corronc le 27 esme d’April et mourut le 29 esme du mois …

Et tomba malade la femme du Bihuy Tiec le 29 esme du moys et a este bien appelé à Dieu qu’elle n’a este que affligé …

 

Puis suivent trois baptêmes de 1631 où Missire Yves Le Douget était parrain chez ses sœurs Jeanne, Olive et Alice à Guern et Melrand.

 

Peut-être que ces baptêmes étaient extérieurs du fait de la peste ?

Décès de Jacques Le Beller, le père 

 

Le dernier jour d’avril 1633, ( ) heure du matin Jacques Le Beller assiste de vénérable et discret Missire Jean Le Marec et ( Mire ) Yves Le Beller son fils lequel estoit grandement travaille d’une fièvre et méchant purisy et dont mourut ledict Jacques son père ce jour et furent présents ( ) Olive Guillemot sa femme, François, Louis, Pierre, Catherine, Jan, Olive les Beller et Nicolas Le Marec ses enfants ensemble tous du village de Keroh et Isabeau Le Bourhis.

et deux jours après…

Olive Hemonet est baptisee le 2 mai 1633 a Guern, fille de Allain et Janne Le Beller, le parrain est Yves Le Strat et la marraine Olive Le Strat, tante. Olive est née le jour que son grand père Jacques Le Beller mourut et ce fut en la chambre de Missire Louis Le Beller et y était Dom Jan Le Strat.

Décès d’Olive Guillemot, la mère

Olive Guillemot tomba malade le 23 aout 1633 d’une méchante purisie si forte qu’elle ne crachoit que du sang qui fut cause qu’elle fut saignée le 27 aout 1633 après middy et elle mourut à 2 h de la nuit le même jour qui était un samedy. Il faisoit une pluie si forte la semaine en suivant qu’on ne pouvoit cueillir le froment, avoysne ny le fouin.

Et pour les autres rares indices nous avons les archives de Baud…

 

Les baptêmes indicateurs 1629-1631 du registre paroissial de Baud

Quand la situation sanitaire n’était pas propice les évènements religieux étaient célèbres aux alentours … et à Baud il y a des situations ou Bieuzy et Pluméliau étaient plus sures que Baud :

Baptême, le 21 septembre 1629, à Sainct Nicolas Blavet de Jeanne Rizio de mon oncle Simon et Beatrice Le Gal par missire Michel Jaffrezo, prieur et curé de la chapelle St Nicolas Blavet, paroisse de Plumeliau. Présent Missire Louis Henrio, (S), de St Guen et ça a este faict aud St Nicolas a cause de la contagion.

Baptême, le 22 octobre 1629, à Bieuzy les Eaux de Jean Plunian, de Jean et Perrine Le Danff de Baud, par Missire François Lahaye, cure de Bieuzy, à cause de la maladie contagieuse quy pour lors regnoist en la paroisse de Baud.

Baptême de Louis Kerguen à Sainct Nicolas Blavet, fils de Jean et Jeanne Le Coffec, de Baud, le 21 novembre 1629 sur les fonds de St Nicolas, feillette et trêve de Pluméliau, à cause de la maladie contagieuse quy pour lors estoit en la paroisse de Baud.

Baptême à Guénin de Marie Le Garff, fille de Olivier et Jeanne Noyal, de Baud, le 6 février 1630, à cause que la peste et maladie contagieuse regnoist pour lors.

Baptême de Jacques Caignart, à Guénin, le 17 février 1630, fils de Yvon et Jacquette Le Roho de Baud a cause que la peste et maladie contagieuse resgnoist pour lors.

Baptême de Jean Le Priol, le 12 mars 1630, à Guénin, fils de Henry et Jeanne Le Jossec de Baud, à cause de la maladie contagieuse qui estoit pour lors au bourg de Baud, par Jacques Billy prêtre de Guénin.

Baptême de Jeanne Le Mouellic de Baud, le 14 avril 1630, à Plumelin fille de Georges et Guillemette Le Garrec, par Missire Louis Eveno, prêtre de Plumelin, durant la maladie contagieuse.

Baptême, le 24 avril 1630, à Guénin, de Yvonne Le Roho fille de Jacques et Yvonne Guezennec, de Baud, pour la même cause que devant

Baptême de Jean Le Belloux, le 13 may 1631, à Baud, fils de Morice et Aliette Le Thomelin, faict à Baud à raison que le bourg de Guénin est subsonné de maladie.

Baptême de Jeanne Le Crom, de Guénin, le 25 juillet 1631, fille de Jean et Marguerite Le Picault à cause de la maladie contagieuse qui est a présent audict Guénin.

Baptême de Nicolas Le Bon, le 11 octobre 1631, à Guénin, fils de Louis Le Louise Le Jossec à cause de la peste et maladie contagieuse régnant à présent en la dicte parouesse de Baud.

Conclusion

Le registre des mariages commence en 1632, il n’y a rien de dit sur la peste et celui des sépultures commence après…

Nous voyons que cette peste était la pour plusieurs années… Si au début les baptêmes étaient à St Nicolas ou Bieuzy c’est parce que Guénin n’était pas sain… et puis par moment ceux de Guénin allait à Baud…il y avait plusieurs vagues.

A défaut de beaucoup d’informations il y a tout de même assez pour conclure que ce n’était pas une période propice aux réunions de familles, fêtes et activités sociales…

UN COMMENTAIRE SUR CETTE PAGE ?

  • Un commentaire sur cette page ? Le formulaire à suivre vous permettra de signaler une anomalie dans le contenu, de suggérer une modification ou tout simplement de féliciter sur le contenu. Merci d'être acteur !
Partagez cette page sur